Les microduromètres sont des instruments avancés utilisés pour caractériser les propriétés mécaniques des petits échantillons. Cela englobe les matériaux à faible volume et les petites régions d’intérêt sur les plus grands substrats. Les niveaux de détail qui peuvent être atteints dépendent en grande partie des capacités de l’équipement d’essai lui-même.

Clemex est reconnue pour offrir des solutions de pointe pour l’analyse microstructurelle et la caractérisation des matériaux, en utilisant ses connaissances combinées des diverses méthodes d’imagerie et de l’automatisation des processus. Nous avons ainsi pu mettre au point une série de microduromètres à l’avant-garde de la flexibilité et de la commodité de l’utilisateur, quels que soient les paramètres ou les objectifs d’essai requis.

Dans cet article, nous voulons explorer brièvement mais en profondeur certains des principes de travail des microduromètres. En tant que champion de notre gamme de produits exclusifs en analyse mécanique, cet article portera principalement sur les bases des microduromètres automatisés.

Comprendre les essais de microdureté

La dureté est l’une des trois propriétés mécaniques interreliées qui déterminent le rendement des matériaux dans des conditions dynamiques. Bien qu’elle soit souvent utilisée de façon interchangeable avec les autres (force, robustesse, etc.), la dureté est définie comme la résistance des matériaux aux charges appliquées. Par conséquent, les chercheurs peuvent évaluer la dureté du matériau en fonction de l’abrasion, de la flexion ou de l’indentation. Cette dernière est la méthode la plus couramment utilisée pour la caractérisation des matériaux, et les descriptions de la dureté d’indentation sont généralement réparties en deux régimes : les essais de macrodureté ou de microdureté.

Les microduromètres caractérisent la façon dont les matériaux réagissent aux charges appliquées allant jusqu’à 1,0000 g (10 N) à l’aide d’une sonde physique connue sous le nom de sonde d’indentation. Il existe divers types d’essais de charge, mais les mêmes principes généraux s’appliquent à la plupart des profils d’essai. En général, un échantillon est placé sur une platine de haute précision et l’extrémité de la sonde d’indentation est mise en contact avec la surface à des forces de charge négligeables. Cette force est ensuite appliquée à un point de consigne prédéfini, puis détendue et retirée au même rythme. Il peut être approprié de programmer un temps d’imprégnation au point de charge maximale pour obtenir les bons résultats.

À l’aide d’un microduromètre automatisé, chacun de ces paramètres peut être préprogrammé et exécuté automatiquement pour éliminer la marge d’erreur humaine et garantir une répétabilité complète dans votre chaîne d’essai.

Un autre facteur de différenciation clé entre un type d’essai de microdureté et un autre est la norme utilisée et, par la suite, la forme de l’extrémité de la sonde correspondante. Les essais de dureté Vickers conformes aux normes ASTM et ISO, par exemple, utilisent une sonde pyramidale tandis que la dureté Knoop utilise une pyramide étendue caractéristique avec un rapport longueur-largeur plus large.

Microduromètres de Clemex

Chez Clemex, nous offrons une vaste gamme de microduromètres automatisés équipés pour effectuer des essais de dureté Vickers, Knoop et Brinell avec des sondes d’indentation interchangeables et une sélection de caractéristiques de performance programmables par l’utilisateur. Si vous souhaitez en savoir plus sur le fonctionnement de nos systèmes dans des domaines d’application particuliers, communiquez avec un membre de l’équipe Clemex dès aujourd’hui.