Les microduromètres sont des outils indispensables pour les scientifiques des matériaux et les ingénieurs des procédés partout dans le monde. Ils offrent les moyens d’explorer les diverses propriétés mécaniques d’une myriade de types de matériaux, de la déformation à la viscoélasticité.

Bien que les utilisateurs puissent explorer une foule de caractéristiques physiques au moyen d’essais de microdureté, l’un des objectifs les plus courants est d’examiner la dureté localisée des céramiques, des métaux et des polymères d’ingénierie. On y parvient par indentation, une méthode d’essai aussi diversifiée que les versions standard, notamment les essais de dureté Brinell, Knoop, Rockwell et Vickers.

La géométrie de l’embout à indentation permet de distinguer facilement les différentes méthodes d’essai de microdureté. Les méthodes d’essai de dureté Vickers et Knoop utilisent une méthode pyramidale d’indentation, par exemple, mais les indentations de Knoop sont allongées tandis que les microduromètres Vickers utilisent des pointes de diamant avec des rapports de longueur-largeur uniformes.

Alors, comment choisir le bon embout d’indentation et la méthode d’essai appropriée pour votre matériau? Nous vous proposons ici une comparaison directe des essais de dureté Vickers et Knoop pour vous aider à comprendre la différence entre les deux.

Quand utiliser les essais de dureté Knoop

L’essai de microdureté Knoop suit le principe d’indentation générique pour mesurer la déformation plastique des substrats d’échantillon. La dureté est calculée en mesurant la longueur de l’impression en fonction de la charge appliquée et du temps d’imprégnation. Il a été spécialement conçu pour résoudre les problèmes liés à l’essai d’indentation des matériaux cassants et des substrats minces, et est maintenant largement utilisé pour évaluer la dureté des revêtements minces. Nous avons étudié les essais Knoop dans notre article récent : What is Knoop Microhardness Testing (qu’est-ce que l’essai de microdureté Knoop)?

Quand utiliser les essais de microdureté Vickers

Les essais de dureté Vickers suivent également le protocole d’indentation standard, mais la dureté est calculée en mesurant la longueur diagonale de l’indentation. Il a été introduit au début du XXe siècle comme solution de rechange à l’échelle Brinell existante pour tester la dureté de différents matériaux, principalement des métaux. Les essais de microdureté Vickers sont maintenant une norme de l’industrie en raison de leur facilité et de leur polyvalence. Les ingénieurs se fient en grande partie à l’indentation de Vickers lors de l’essai de dureté en masse, ainsi qu’à diverses propriétés dynamiques comme l’essai de pellicules et de feuilles métalliques.

En résumé, il est généralement préférable d’utiliser la méthode d’essai de microdureté Vickers, à moins que votre matériel d’intérêt soit particulièrement fragile. Une indentation Knoop aidera à surmonter les fissures de l’échantillon pendant l’essai, ce qui vous permettra d’évaluer la dureté des couches extrêmement minces sur la microgamme.

Microduromètres de Clemex

Chez Clemex, nous concevons et fournissons une gamme de microduromètres clés en main avec une automatisation flexible et des options de grossissement pour l’imagerie en temps réel de la déformation de l’échantillon. Grâce à la transmission facile de la pointe de la sonde, chacun de nos systèmes peut être utilisé pour des essais de dureté Vickers et Knoop de haute précision.

Si vous désirez obtenir de plus amples renseignements, communiquez avec un membre de l’équipe de Clemex dès aujourd’hui.